partie dans l'Aisne

Aller en bas

partie dans l'Aisne

Message  velo-ravel.net le Mar 12 Aoû 2014 - 21:19

avatar
velo-ravel.net

Messages : 5811
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Véloroute n° 52 : Une future voie cyclable traversera le département de l’Aisne

Message  velo-ravel.net le Dim 29 Oct 2017 - 18:40

https://actu.fr/societe/veloroute-n-52-une-future-voie-cyclable-traversera-departement-laisne_13130981.html


Un nouveau projet est présenté au public par le département de l'Aisne : celui d'une véloroute qui permettrait aux cyclistes et marcheurs de se déplacer en toute sécurité.

Le projet n’est pas nouveau, mais les études sont désormais terminées. Une étude d’impact relative à l’opération d’aménagements cyclables de la véloroute n° 52 entre Crouttes-sur-Marne et Trélou-sur-Marne a été réalisée, et est accessible sur le site du Conseil départemental de l’Aisne. Les véloroutes, ce sont des itinéraires pour cyclistes, à moyenne et longue distance, reliant les régions entre elles et traversant les agglomérations dans de bonnes conditions. Elles empruntent tous types de voies sécurisées, dont les voies vertes, aménagements en site propre réservés aux déplacements non motorisés : piétons, aux cyclistes et rollers, mais également aux personnes à mobilité réduite, et dans certains cas, aux cavaliers. Il traversera les communes de Crouttes-sur-Marne, Charly-sur-Marne, Saulchery, Romeny-sur-Marne, Azy-sur-Marne, Essômes-sur-Marne, Château-Thierry, Brasles, Gland, Mont-Saint-Père, Chartèves, Jaulgonne, Barzy-sur-Marne, Passy-sur-Marne et Trélou-sur-Marne. Cette liaison sera connectée au réseau de liaisons douces reliant la baie de Sommes à Reims.
Description du tracé

L’aménagement consistera en la création d’une piste de 2 à 3 m de large, mais ce projet se fera en plusieurs phases. Une part importante de l’itinéraire se trouvera en section « naturelle », sans habitations ou usages agricoles immédiats, alors que certaines autres passeront à hauteur des habitations, et d’autres encore se fonderont avec la voirie urbaine. À ces endroits, des travaux d’entretien de la voirie seront réalisés, ainsi que la mise en place d’une signalisation adaptée. L’itinéraire sera sécurisé au niveau des intersections, les aires de repos existantes seront réaménagées et les berges seront renforcées. Ce projet nécessite également des acquisitions foncières, mais aucune démolition n’est à prévoir. Le conseil départemental de l’Aisne assurera l’entretien et la gestion de la future piste cyclable.
Impact positif sur le tourisme

La fréquentation future a été estimée à un maximum de 250 passages de piétons et 160 passages de vélo par semaine. Elle permettrait ainsi de contribuer au développement touristique des territoires traversés. En effet, elle constituera une attractivité supplémentaire pour le territoire. Selon une étude réalisée par le cabinet Altermodal, les retombées économiques pourraient s’élever à 2 450 000 € par an. Cependant, le paysage ne sera que faiblement affecté, les préoccupations environnementales faisant partie intégrante de ce projet.
Un projet estimé à 8 millions d’euros

Ces aménagements seront financés en totalité par le Conseil départemental de l’Aisne. Les dépenses à prévoir sont estimées à environ 8 millions d’euros, hors taxes et hors acquisitions foncières. Ce coût sera affiné dans le cadre d’études ultérieures.


Lancement de l’enquête publique

Le préfet a prescrit, du lundi 30 octobre au jeudi 30 novembre 2017 inclus, sur les communes ci-dessus désignées une enquête préalable à la déclaration d’utilité publique du projet d’aménagement de la véloroute n° 52 présenté par le Conseil Départemental de l’Aisne. Le public pourra prendre connaissance du dossier en mairies aux heures d’ouverture de celles-ci. Le commissaire enquêteur siégera dans les mairies des communes concernées à des dates déjà fixées et consultables sur le site du Conseil départemental de l’Aisne.

http://www.aisne.gouv.fr/content/download/18668/127750/file/AVIS%20ENQUETE%20VELOROUTE%2052.pdf

http://aisne.com/IMG/pdf/01-resume-non-technique-amenagement_v52.pdf

http://aisne.com/IMG/pdf/02-avis-d-enquete-publique.pdf

http://aisne.com/IMG/pdf/03-24-notedup-v52.pdf



Carte : http://aisne.com/IMG/jpg/04-v52-vallee-de-la-marne-nov2014-_v2-2.jpg
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5811
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

http://www.lunion.fr/61901/article/2017-11-23/ca-coince-azy-sur-marnepour-la-veloroute

Message  velo-ravel.net le Sam 25 Nov 2017 - 11:40

[url=%C3%87a coince %C3%A0 Azy-sur-Marnepour la V%C3%A9loroute]Ça coince à Azy-sur-Marnepour la Véloroute[/url]


La voie sur les berges de la Marne à Azy devrait être le caillou dans la chaussure des promoteurs de la Véloroute. Les riverains sont inquiets du devenir de cette voie «privée».

La commune d’Azy-sur-Marne est surtout connue des automobilistes pour sa traversée constituée de chicanes et de dos-d’âne. Parallèlement à cet axe problématique, une autre voie fait couler elle aussi de l’encre, les berges de la Marne. Une voie «privée», mais où les propriétaires respectent les servitudes que leur impose la loi : concrètement le passage des promeneurs, vététistes ou autres cavaliers ; les quads, eux, sont interdits, de même que les véhicules de pêcheurs. Et si ce lieu se retrouve au centre de l’actualité, c’est que cette voie, sur berges si l’on peut dire, devrait accueillir la Véloroute 52, dans le...

Je n'ai pas l'article complet.

https://www.axomois.fr/2017/11/23/sud-de-l-aisne-la-v%C3%A9loroute-52-fait-jaser-dans-les-chaumi%C3%A8res/


L’enquête publique préalable à la Déclaration d’Utilité Publique pour l’aménagement de la Véloroute nationale 52 entre Crouttes-sur-Marne et Trélou-sur-Marne se poursuit.

Le commissaire enquêteur siège en mairies riveraines du projet jusqu’au 30 novembre afin d’y recevoir les observations du public. Ce dernier devrait avoir de la lecture pour les longues soirées d’hiver à venir. Lire l’hebdo L’AXONAIS de ce jeudi 23 novembre. L’AXONAIS, 56 pages, en vente 1€50, notamment à Montmirail et Dormans dans la Marne
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5811
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Aisne. Les travaux de la voie verte inquiètent les pêcheurs

Message  velo-ravel.net le Mer 6 Déc 2017 - 7:18

https://actu.fr/societe/aisne-travaux-la-voie-verte-inquietent-pecheurs_14108507.html


Suite au projet de véloroute voie verte (VVV) qui traversera le département de l'Aisne, les pêcheurs s'inquiètent. Ils souhaiteraient concilier cet aménagement et leur pratique.

Une enquête publique a été mise en place au mois de novembre, relative au projet de Véloroute Voie Verte (VVV) des bords de Marne. Cependant, la fédération de l’Aisne pour la pêche et la protection du milieu aquatique, qui compte actuellement 14 000 adhérents, s’inquiète. « Ce projet nous préoccupe pour la simple et bonne raison que les aménagements prévus risquent de pénaliser la pratique de la pêche en bords de Marne. » Cette dernière a d’ailleurs tenté de prendre contact avec le conseil départemental et l’union des communautés de communes du sud de l’Aisne afin de leur faire part de ses préoccupations. Cependant, elle déplore qu’aucun travail de concertation n’ait ensuite été réalisé.


Impact sur la pratique de la pêche


« La Fédération n’est pas fondamentalement opposée à ce projet, elle s’inquiète juste de ne pas voir ses préoccupations prises en compte », précise-t-elle. Les bords de Marne n’étant accessibles quasiment qu’en rive droite, où le projet est prévu, la pratique de la pêche sera donc rendue plus compliquée, « voire impossible ». Et ce sont 2 000 pêcheurs concernés. En effet, certaines pratiques nécessitent de la place pour le matériel telles que la pêche à la carpe ou la pêche au coup, et risquent de causer des problèmes de partage des usages. De plus, « il est indispensable pour nous de pouvoir conserver des accès aux véhicules motorisés en certains points, or, ces accès nous sont purement et simplement supprimés avec la mise en place de ce projet. »


Aucune solution de conciliation


Un diagnostic avait été adressé au conseil départemental pour servir de base de travail dans le but de trouver des solutions qui permettraient de concilier l’aménagement de la VVV et la pratique de la pêche. Mais il refuse tout arrangement. Actuellement, les pêcheurs louent un droit de pêche sur le domaine public fluvial à raison de 15 000 € par an. Ils réalisent également dans le cadre de leurs missions statutaires des travaux de restauration des milieux aquatiques, des opérations d’entretien et de nettoyage pour garder les berges en bon état. Il leur tient donc à cœur d’être entendu.

Margaux Desdet
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5811
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

La véloroute 52 fait débat chez les écolos du sud de l’Aisne

Message  velo-ravel.net le Dim 11 Fév 2018 - 20:34

http://www.lunion.fr/75171/article/2018-02-11/la-veloroute-52-fait-debat-chez-les-ecolos-du-sud-de-l-aisne



Le projet d’aménagement de la véloroute 52, d‘un coût prévisionnel de 8 M d‘€, consiste en la création d’une piste de 3 m de large d’une longueur totale de 44 km entre Trélou-sur-Marne et Crouttes-sur-Marne sur le chemin de halage longeant la Marne.

Samedi, c’était jour d’assemblée générale à l’association écologique Vie & paysages, sous la présidence de Jacques Franclet et devant une assistance très participative, en présence du maire Sébastien Eugène et de Dominique Moyse, conseiller régional et en l’absence des conseillers départementaux (voir ci-dessous). L’occasion d’un tour d’horizon sur les dossiers qui tiennent à cœur aux membres de l’association comme la préservation des chemins ruraux, l’« écocentre » de Grisolles, les gaz de schiste, la création de l’agence locale Énergie climat, mais aussi sur le projet de véloroute voie verte de 44 km en bords de Marne, porté par le département, qui a monopolisé une grande partie du débat.

Haro sur le bi couche
Un copieux débat lancé par le vice-président de l’association, Jérôme-François Haquet : «  De toute façon elle est en Seine-et-Marne elle reprend à Dormans dans la Marne… donc il faut la continuer et on aura du mal à arriver à autre chose qu’une bande bitumée, ce n’était pas notre souhait…  » «  Il faut aller plus loin quand même  », renchérit Paul Gérard, un adhérent, «  Aujourd’hui avec les zones inondées et le gel derrière, on voit les dégâts que cela peut faire sur du bi couche. Par ailleurs, les maires ne veulent pas être responsables des risques induits par l’augmentation de la fréquentation de ces voies, ça a beaucoup plus de conséquences que ce que l’on pense…  » Des propos argumentés par des photos prises aux abords de l’ancienne piscine : «  le bi couche ne tient pas sur 30 mètres alors imaginez sur 40 km les coûts que cela va générer dans le temps !  » «  Et les habitants veulent continuer à y aller à pied se balader… Les cyclos, les vététistes, les randonneurs, les cavaliers n’en veulent pas  », complète Jacky Boucaret, un autre adhérent. Le maire, Sébastien Eugène, essaie de tempérer : «  Quand je regarde le succès du dispositif dans les autres départements je n’ai pas l’impression qu’il y a un rejet et que personne n’en veuille. Il est attendu par l’ensemble des concitoyens du sud de l’Aisne, il faut rester constructif et ne pas aller au clash.  » Finalement c’est le président Jacques Franclet qui aura le dernier mot et tentera d’apaiser les débats : «  Par le passé nous avons organisé des réunions publiques sur les bienfaits de l’usage des vélos effectivement il faut être vigilant, il faut respecter la nature et ne pas faire un désert bétonné, notre intervention vise plutôt à une vigilance, plutôt qu’une opposition. » De notre correspondante

Maguy Tétard

Vie & Paysages a répondu par un rapport critique à l’enquête publique sur le projet d’aménagement de la Véloroute 52. Il est consultable en libre accès sur : www.vie-et-paysages.org

Les conseillers départementaux expliquent leur absence
Par L'union Sunday, February 11, 2018 - 18:09

Les conseillers départementaux expliquent leur absence via communiqué de presse

« Georges Fourré, Anne Maricot, Bruno Beauvois et Michèle Fuselier ont décidé de ne pas participer à l’AG de l’association, afin de montrer leur mécontentement et leur incompréhension face aux dernières positions de l’association sur le projet veloroute voie verte. S’ils reconnaissent le rôle que jouent ce type d associations aux côtés des élus, des citoyens et des collectivités, ils déplorent la contestation systématique (voire contradictoire) que l’association oppose à certains projets . Comment peut on s’opposer ainsi à un projet attendu depuis des années par tout un territoire et sa population ? ... un projet qui allie loisirs sport tourisme sécurité et santé ... contester pour exister ce n’est pas notre conception de la démocratie locale. »
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5811
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: partie dans l'Aisne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum