Mons Ville Cyclable ?!?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

comment faire une bonne piste cyclable

Message  velo-ravel.net le Mer 26 Avr 2017 - 17:59

Prenez votre meilleur revêtement.




Rajoutez y des rigoles



Et surtout n'oubliez pas les taques d'égouts.

avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Vélos partagés

Message  joverwimp le Jeu 27 Avr 2017 - 12:52

Vous cherchez un vélo à Mons ? Une formule de vélos en libre-service nouvelle génération va bientôt être en test dans l’intramuros montois.
Vous le localisez et vous le réservez avec votre smartphone, vous en prenez possession en déverrouillant électroniquement le cadenas
intelligent et, arrivé à destination, vous indiquez, toujours via votre smartphone, l’endroit où vous le déposez. Avec ce système, plus besoin de stations vélos coûteuses, l’utilisation de la flotte de vélos à disposition devient hyper flexible puisqu’on peut laisser le vélo où l’on veut dans le périmètre défini par l’application et le modèle des vélos peut être plus basique et donc moins cher que ceux généralement utilisés dans les grandes villes pour du libre-service. Génial, non ? Derrière ce projet prometteur se trouvent des chercheurs et des financements wallons.

"ShareABike" est un projet de recherche universitaire mené conjointement par le service MARO (Mathématique et Recherche opérationnelle) de la Faculté polytechnique de l’UMONS et les centres de recherche NaXys et CeRCLe de l’UNamur. Ensemble, ils ont répondu en 2014 à l’appel à projets wallon « Germaine Tillion » en innovation sociale qui
leur a donné les fonds nécessaires pour développer le projet. L’UMONS a travaillé sur l’application smartphone (compatible Android et iPhone), NaXys sur le concept du cadenas à déverrouiller électroniquement, tandis que l’aspect marketing était pris en charge par le Centre de Recherche sur la Consommation et les Loisirs (CeRCLe).
Pour le test, une trentaine de vélos noirs reconnaissables à leur plaquette au nom de l’opération ont été loués à Pro Velo qui en assure également la maintenance.
Quant au Coursier wallon, mission lui a été confiée de redispatcher au besoin les vélos pour une meilleure répartition au sein du périmètre de test et pour rapatrier
chez Pro Velo ceux qui devront être réparés (au moment où le cycliste dépose le vélo après usage, l’application smartphone demande si le vélo est en état ou
nécessite une révision).
La Ville de Monset le Groupe TEC complètent ce partenariat interdisciplinaire voulu par l’appel à projets.
Le test grandeur nature du système aura lieu dans les prochaines semaines et le projet de recherche se terminera en août.
Comme l’explique Jean-Marc Godart, assistant de recherche à l’Université de Mons, si le test est concluant, ShareABike deviendra alors une technologie mise à disposition qui devra sans doute encore être développée, mais qui pourra, par exemple être commercialisée dans le cadre d’une spin-off.
À ce stade, la Wallonie aura la main. En attendant, le concept devrait permettre à d’autres villes, villages, noyaux d’habitats, zones touristiques… de se doter à faible
coût d’un service de vélos partagés.
Plus d’infos : www.shareabike.be

QUI ? Toute personne disposant d’un smartphone et ayant minimum 16 ans
POUR FAIRE QUOI ? Tester gratuitement un nouveau système de vélos en libre-service
QUAND ET OÙ ? De mars à juin 2017 à Mons
CONVAINCU ? Infos et inscriptions sur www.shareabike.be
Places de cinéma et abonnements TEC à gagner !
avatar
joverwimp

Messages : 1856
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 73
Localisation : Asse

Revenir en haut Aller en bas

Gare de Mons

Message  velo-ravel.net le Ven 28 Avr 2017 - 11:20

envoyé à la Police et infrabel via Twitter et Facebook.

avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Arrière de la gare

Message  velo-ravel.net le Mer 13 Sep 2017 - 13:50

Voilà depuis des mois j'essaie que la police de Mons intervienne pour faire reculer les barrières d'un mètre, c'est pas la place qui manque derrière...

avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Rond-Point Imagix.

Message  velo-ravel.net le Mer 13 Sep 2017 - 14:32

Il y a actuellement des travaux sur la bretelle reliant la B501 et les Grands-Près, au niveau du rond-point formé par la bretelle de la B501, le boulevard André Delvaux, l'avenue Léo Collard et l'avenue Thomas Edison. je dirais plus simplement le premier rond-pont en venant de Mons situé face à l'entrée d'Imagix.

Comme vous pouvez le lire plus haut dans ce forum, ce n'était déjà pas fameux par le passé pour les piétons (ni les cyclistes) mais la réorganisation actuellement en cours n'améliore pas la situation.
http://velo-ravel.forumactif.org/t1447-mons-ville-cyclable#10609

En effet les piétons (et cyclistes) venant de Ghlin, via le centre commercial de Brico Plant-it en empruntant le chemin via le tunnel sous la B501, seront privés de trottoir pour continuer vers les Grand-Près. Ils sont rejetés sur la route. En effet comme le montre la photos ci dessous, la rue prends l'entièreté de la largeur.



Le reste des grands près est relativement bien aménagé en piste cyclable, et c'est vraiment dommage de ne pas avoir pensé a aménagé une "continuité" avec la piste cyclable se trouvant non loin de là voir les photo ci dessous.





L'option de prendre direction du cinéma et d'ensuite essayer de reprendre le trottoir ou la piste cyclable ne semble pas non plus une solution qui a été envisagée.



Bref sur cet aménagement on n'a pas tenu compte des piétons ni des cyclistes venant de Ghlin.
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mons Ville Cyclable ?!?

Message  velo-ravel.net le Ven 15 Sep 2017 - 17:53

avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

La blague de la semaine des petits farceurs (1/13, saison 1)

Message  velo-ravel.net le Sam 25 Nov 2017 - 10:42

La blague de la semaine des petits farceurs
(1/13, saison 1)

Qu'ils soient élus politiques ou fonctionnaires, les responsables des infrastructures cycloroutières montoises (communales ou régionales) comptent un fameux contingent de petits farceurs. Ils adorent faire des blagues. Évidemment, leur humour est un peu basique, voire carrément potache. Leur spécialité, c'est plutôt la peau de banane, le seau coincé au-dessus de la porte, les pieds dans le tapis et les coussins péteurs. Ils ne le font pas vraiment exprès. C'est plus fort qu'eux. Ils ont gardé une âme d'enfant facétieux.

Il y a des villes et des régions où ce sont des élus tristement efficaces et des fonctionnaires bêtement compétents qui s'occupent de ces questions. Chez nous, en Wallonie et à Mons, on a du respect pour le travail d'amateur et, surtout, on a le sens de la farce et du surréalisme. Les infrastructures cycloroutières sont généralement confiées aux rois du canular, qui s'en donnent à cœur joie pour nous amuser et nous surprendre au fil des routes et des années.

Comme il faut savoir prendre les choses avec légèreté, humour et élégance, nous avons choisi d'appliquer l'adage montois: "I vaut mieux rire qué braire, el grimace é pus belle". C'est pourquoi nous avons décidé de mettre à l'honneur chaque semaine l'un des gags cyclistes les plus réussis parmi ceux qui parsèment les routes montoises.

Voyez plutôt ...

Cette semaine: Hommage à Magritte

Si vous circulez boulevard Kennedy le long de Léo Collard, vous verrez peut-être un cycliste se rouler par terre de rire, en se tapant sur les cuisses. C'est qu'il vient de découvrir ce que la Ville de Mons et la Région wallonne ont baptisé "piste cyclable".
En fait, c'est un trottoir qui a été divisé en deux: un côté pour les cyclistes, un côté pour les piétons. Et hop, le tour est joué!



Pour rigoler, on a laissé aux piétons qu'un tout petit couloir dont la largeur va en diminuant.



Là où ça devient complètement désopilant, c'est quand la bande des piétons rencontre le poteau d'éclairage. Les piétons doivent passer de profil, à l'égyptienne.



Le gag prend tout son sel à l'heure d'entrée et de sortie des classes. En effet, les piétons, trop nombreux, sont obligés d'utiliser toute la largeur de ce qui était autrefois leur trottoir.



C'est alors que l'on peut mesurer à quel point cet aménagement fait honneur à l'humour surréaliste de Magritte: "Ceci n'est pas une piste cyclable".

À la semaine prochaine, pour une nouvelle blague: "La fake piste"
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

article la libre Belgique

Message  velo-ravel.net le Lun 27 Nov 2017 - 20:15



avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

La blague de la semaine des petits farceurs (2/13, saison

Message  velo-ravel.net le Ven 1 Déc 2017 - 12:30

La blague de la semaine des petits farceurs (2/13, saison 1)




           Partout à Mons, ils se coupent en quatre pour que vous puissiez vous plier en deux (de rire)… et votre roue en huit. Qui? Les princes de la farce cycloroutière qui ont en charge les routes communales et régionales.

           Les cyclistes gonflés ont décidé de leur rendre hommage chaque semaine en présentant les plus belles réussites humoristiques du réseau routier montois. Ce courier est adressé aux responsables de la Ville de Mons et de la Région, à la presse et aux amoureux de l'humour et de la facétie.

           Dorénavant, ils y ajouteront une ou plusieurs "blagounettes express" qu'ils publient de temps en temps entre deux "blagues de la semaine" sur leur page Facebook (Cyclistes gonflés…) chaque fois qu'ils découvrent une perle particulièrement réussie. La première vous permettra de découvrir une "la tectonique des pistes cyclables montoises".

           La (grosse) blague de cette semaine est une "fake piste", dont l'un des sommets est sans conteste ce piquet placé en plein milieu de la bande cyclable. À quand la même chose aux entrées d'autoroute?

Pour les cyclistes gonflés
Luc Beeusaert
Les "Cyclistes gonflés à bloc pour passer à l'action" sont un groupe de cyclistes montois indépendants de tout parti politique et association cycliste. Ils roulent pour Mons et la planète, pour la liberté et pour le plaisir.

LA "FAKE PISTE" DE L'AVENUE DU GOUVERNEUR CORNEZ (entre Mons et Hyon)

Un beau jour, des responsables routiers se sont avisé que le long des étangs il y avait un magnifique sentier très apprécié pour son calme par les promeneurs, les enfants, les chiens en laisse ou non, les pêcheurs, les mamans avec des poussettes. "Il ne manque que des vélos!" se sont-ils dit, "Ce sera plus rigolo". Ni une ni deux, on a bétonné le chemin. On a mis une ligne blanche au milieu. Et le tour était joué. À la plus grande joie des piétons trop contents de partager le sentier avec des cyclistes.

Visite guidée de la "fake piste"

Aucun panneau et aucune flèche n'indique l'existence de cette piste côté Mons. Elle commence juste derrière la camionnette garée sur le parking aménagé sur le trottoir à l'initiative (privée) du conducteur.



Seule preuve de l'existence de la piste cyclable, un logo d'une subtile discrétion sur le sol.


Avouez qu'ils sont trop forts, les rois de la blague! Ils ont placé un piquet juste au centre de la bande cyclable et de la bande piéton. Ils auraient pu le mettre bêtement sur la bande blanche et sur les bords. Cela aurait tout aussi bien empêché les voitures de passer, mais cela aurait été beaucoup moins marrant, avouez-le. À quand la même chose à l'entrée des autoroutes. Il n'y a pas que les cyclistes qui aiment bien rigoler.


Dix mètres plus loin, un arbre étend comme un bras son élégante ramure sur la bande cyclable. Quels poètes!.


La surprise du samedi, c'est un pêcheur qui occupe toute la bande cyclable! Parviendra-t-il à prendre un gros cycliste à l'hameçon.


Si les cyclistes ont besoin d'un petite coup de fouet au passage, l'arbuste peu s'en charger


À part aux extrémités, rien n'indique aux piétons et aux vélos de quel côté ils doivent circuler. Cela permet aux cyclistes de se livrer à d'amusants gymkhanas aux heures d'affluence ( un piéton du mauvais côté)


Le clou du spectacle, c'est un magnifique trou! Les enfants à vélo peuvent s'y exercer au vol plané. Il est vrai qu'on cicatrise vite à cet âge-là.



Et pour terminer, voici la piste cyclable qui conduit à l'entrée de ce désopilant itinéraire côté Hyon.



On a de la chance à Mons: on sait rire. Si vous voulez voir ce que c'est qu'une piste cyclable sans humour et sans piquet au milieu de la bande cyclable, suivez ce lien. Vous verrez: ce n'est pas à Mons que l'on nous ferait une chose pareille!
https://www.facebook.com/GrenobleRCGE/videos/944576079033611/?q=laurent%20barth%C3%A9lemy

La blagounette express des petits farceurs:
la tectonique des pistes cyclables montoises


Le principe de la "blague de la semaine", c'est de vous montrer les meilleurs numéros des rois du gag routier. Chaque semaine, on compte bien vous en mettre plein la vue. Cela n'empêche qu'une petite blagounette en passant, ce n'est quand même pas de refus. C'est pourquoi nous ne résistons pas au plaisir de vous montrer la petite farce tectonique des plaques qui se chevauchent, qu'Abel a découverte chaussée de Bruxelles. Ne roulez pas trop vite en passant à cet endroit afin de pouvoir l'admirer sans tomber dedans.

La ou les blagounettes sont publiées en priorité sur Facebook avant d'être ajoutées à la grosse blague de la semaine que nous envoyons par courrier aux responsables.
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

À la gare comme à la guerre, La blague de la semaine des petits farceurs (3/13, saison 1)

Message  velo-ravel.net le Ven 8 Déc 2017 - 15:26

À la gare comme à la guerre

La blague de la semaine des petits farceurs (3/13, saison 1)

Ce n'est pas parce qu'ils portent une cravate, un nœud-papillon ou un tailleur qu'ils n'ont pas le sens de la rigolade. Qui? Les ministres de la Région wallonne, les bourgmestre et échevins de la Ville de Mons et leurs fonctionnaires en charge des infrastructures cyclo-routières!

Depuis trois semaines maintenant, les "Cyclistes montois gonflés à bloc pour passer à l'action" ont décidé de mettre à l'honneur tout l'éventail du talent comique qu'ils déploient avec brio dans la conception et l'entretien de la plupart des itinéraires pour vélos.

En effet, convaincus qu'il faut être un doux dingue pour oser rouler à bicyclette à Mons, ils s'emploient à faire mourir les cyclistes… de rire (vous avez eu peur!) en parsemant les routes communales et régionales de petites blagues à cyclistes les plus désopilantes les unes que les autres.

Après deux "fake pistes" aussi tordues que tordantes, nous vous montrons un exemple qui prouve toute l'étendue de leur palette comique.
Pour les cyclistes gonflés
Luc Leens

A LA GARE COMME A LA GUERRE
L'exemple que nous avons choisi est celui de l'allée extérieure du boulevard Charles-Quint, depuis le square de la prison (square Verlaine) jusqu'à la gare dite provisoire.
En proposant un véritable "parcours du combattant" aux cyclistes, ce tronçon démontre en effet que nos petits farceurs maîtrisent parfaitement l'art du bon vieux comique troupier. Le type humour militaire qu'il pratique est celui qu'affectionnaient les adjudants un peu sadiques à l'époque du service militaire, ces fantaisistes subtils et délicats qui aimaient bien se payer la tête des jeunes recrues.

Par exemple, ils faisaient coucher les soldats les plus peureux devant un char, qu'ils faisaient rouler au-dessus de leur tête. Nos responsables cyclo-routiers proposent aujourd'hui le même exercice aux cyclistes, mais avec des bus.
Autre partie de plaisir pour les sous-officiers blagueurs, faire coucher et se relever les jeunes trouffions à toute vitesse, jusqu'à l'écœurement. L'exercice a été adapté à Mons avec un amusant jeu de "Tu peux. Tu peux pas". Vous allez comprendre tout de suite.


Photo 1 - Côté boulevard Churchill (square Verlaine), le trottoir est désormais interdit aux cyclistes. Le panneau a été enlevé. Il faut dire que ce tronçon était souvent impraticable en raison du nombre de piétons.




Photos 2 et 3 – Le cycliste doit donc emprunter la chaussée. Pour augmenter ses chances de survie, il lui est conseillé de rouler sur les bandes blanches hachurées, même si ce n'est pas légal. Il faut dire qu'emportés par la descente les voitures et les bus roulent vite à cet endroit, bien qu'ils ne peuvent pas voir les cyclistes cachés par la courbe du tunnel.



Photos 3 et 4 - Remarquez les nombreux piétons sur le trottoir qui rendent illusoire son utilisation comme piste cyclable partagée.
Photos 3 et 4 - Au passage, remarquez aussi que, sur les 46 lampes, 8 suffisent à éclairer le tunnel comme en plein jour. Les 38 autres, qui sont toujours éteintes, servent uniquement à nous rappeler que les concepteurs de cette infrastructure sont des lumières.





Photos 5, 6 et 7 – Dans la montée, la vitesse du cycliste baisse, tandis que les voitures déboulent à ses côtés.




Photos 8 et 9 – C'est à ce moment que l'on comprend vraiment le but de la blague qui consiste à passer sous l'autobus à l'endroit où la zone hachurée se rétrécit avant de disparaître complètement.



Photo 10 – À ce stade, il vaut mieux reprendre son guidon à deux mains et lâcher l'appareil-photo.



Photo 11 – Les survivants arrivent sur le boulevard Charles-Quint à point nommé pour un nouveau jeu, qui les invite à monter ou descendre constamment de vélo (ou de passer sans cesse d'une bande de circulation à l'autre).



Photo 12 – TU PEUX : le panneau indique que le cycliste peut rouler sur la bande bus



Photo 13 – TU PEUX PAS : le panneau, placé dix mètres plus loin, indique que le cycliste ne peut pas rouler sur la bande bus (seulement les bus, les taxis et les fournisseurs)


Photo 14 - TU PEUX PAS : le panneau confirme le précédent (seulement les bus)



Photo 15 – TU PEUX: le panneau indique que le cycliste peut suivre l'itinéraire des bus



Photo 16 - TU PEUX PAS : le panneau, placé dit le contraire du précédent (seulement les bus et les taxis sont autorisés)


CE N'EST PAS A MONS QUE L'ON NOUS FERAIT UNE CHOSE PAREILLE
Pour vous montrer la chance que nous avons à Mons, nous avons décidé d'ajouter chaque fois un exemple d'un de ces pays malchanceux où les élus et les fonctionnaires responsables des infrastructures cyclo-routières sont totalement dépourvus d'humour et de fantaisie. Voici le tunnel consternant que les responsables lyonnais ont creusé sous la colline de la Croix-Rousse: 1,7 km réservé aux piétons, cyclistes et bus. Vous vous rendez compte qu'ils n'ont même pas pensé à les mélanger! Pffff… Petits joueurs, ces Français!

avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mons Ville Cyclable ?!?

Message  joverwimp le Ven 8 Déc 2017 - 16:46

Donc pour ceux qui veulent se suicider: rendez-vous ici en vélo
Avantage pour les héritiers: un dédommagement de la part des conducteurs automobiles.
avatar
joverwimp

Messages : 1856
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 73
Localisation : Asse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mons Ville Cyclable ?!?

Message  velo-ravel.net le Ven 8 Déc 2017 - 17:51

joverwimp a écrit:Donc pour ceux qui veulent se suicider.

ah non j'ai mieux
Descendre la rue de Nimy, aucun stop, aucun céder le passage, donc la priorité de droite s'applique.


Sauf qu'à gauche.


C'est un carrefour géré par des feux tricolores, sauf qu'après le feux il y a un céder le passage, quel automobiliste s'arrêtera ?
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

LA BLAGOUNETTE EXPRESS DES PETITS FARCEURS À LA FIBRE SOCIALE: CONCILIER HUMOUR ET EMPLOI

Message  velo-ravel.net le Mer 13 Déc 2017 - 10:37

https://www.facebook.com/Cyclistes-gonfl%C3%A9s-%C3%A0-bloc-pour-laction-1283957151716007/

Les responsables de la Région wallonne et de la Ville de Mons ne se contentent pas de faire preuve d'un humour à l'épreuve des balles. Ils ont aussi la fibre sociale puisqu'ils font tout ce qu'ils peuvent pour soutenir l'emploi dans les hôpitaux, en particulier chez Ambroise Paré.

Admirez en effet ce magnifique dispositif placé boulevard Kennedy, juste devant l'hôpital. Cheval de frise pour stopper les vélos blindés? Tremplin pour vol plané? Ou écarteur de bicyclette pour encourager les cyclistes à prendre le bus (dans le buffet)? À vous de choisir!

Une seule certitude: avec un équipement pareil, on peut fournir du travail aux services de radiologie, de chirurgie, d'orthopédie, de médecine interne et, avec un peu de chance, de chirurgies esthétique et dentaire! Et même pas besoin d'une ambulance, c'est pratiquement devant la porte des urgences.

C'est un automobiliste qui a réalisé bénévolement ce superbe pliage il y a cinq ou six mois en tournant à droite un peu trop tôt.

Depuis, nos responsables, dévoués et consciencieux, le conservent en l'état avec le plus grand soin. Ils auraient pu bêtement l'enlever, en attendant une éventuelle réparation. Mais non! Pas question! Un bon entretien des blagues cycloroutières, c'est une priorité pour eux.

En raison du faible nombre de bicyclettes, ils ont tenu à compléter cet équipement cycliste par un autre dispositif, pour les piétons cette fois. Il s'agit de l'escalier du passage souterrain qui conduit du centre-ville vers l'hôpital en passant sous le boulevard Kennedy, toujours à deux pas des urgences.

Dans ce cas, il a suffi que quelques dalles se descellent à gauche, à droite et au centre (en haut et à mi-hauteur) pour que ce modeste escalier devienne un outil efficace pour soutenir l'activité hospitalière.

Là encore, Ville de Mons et Région wallonne veillent soigneusement au maintien et à l'amélioration de ce bel équipement. En effet, la disparition de quelques dalles supplémentaires ne saurait tarder.

Les médecins et les infirmières s'unissent aux cyclistes et aux piétons pour leur adresser leurs félicitations et leurs remerciements les plus chaleureux.

BLAGUES ET BLAGOUNETTES
Depuis quatre semaines, les "cyclistes gonflés" rendent hommage à l'humour des responsables cycloroutiers de la Ville de Mons et de la Région wallonne. À la "blague de la semaine" qui paraît le vendredi (et est envoyée aux responsables en question et à la presse), ils ajoutent de temps en temps une blagounette pour pointer une petite farce particulièrement réussie.







avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

La blague de la semaine des petits farceurs (4/13)

Message  velo-ravel.net le Mer 20 Déc 2017 - 10:40

La vraie fausse piste et la fausse vraie piste


Pour ceux qui émettent encore des doutes sur le sens comique de la Ville de Mons et de la Région wallonne, voici déjà le quatrième épisode de la "blague de la semaine des petits farceurs", lequel va définitivement leur clouer le bec. En effet, sur 250 mètres à peine du boulevard Kennedy, face aux Ursulines, les Paganinis de la farce cycloroutière sont en effet parvenus à juxtaposer une "vraie fausse piste" (régionale) et une "fausse vraie piste" (communale).
Ce tronçon se situe juste après la rambarde présentée dans la dernière blagounette. En sortant de l'hôpital après s'être éclaté (de rire) sur cet obstacle facétieux, le cycliste n'a donc pas fini de rire.

LA VRAIE FAUSSE PISTE
Tout le monde connaît le jeu de piste. Pour celui qui trace le parcours, tout le plaisir consiste à envoyer les participants sur quelques fausses pistes. Au Service public de Wallonie, l'on est volontiers jouette. Voici donc comment on y pratique ce jeu.
Au carrefour du boulevard Kennedy et de la rue Valenciennoise, un panneau indique aux cyclistes que la piste cyclable continue tout droit le long du boulevard, ce que les pavements roses lui confirment. Naïvement, il s'y engage.


Tout de suite, un premier indice lui permet de soupçonner que l'on se paie sa tête. La largeur de la piste cyclable est réduite de moitié.


Ensuite, la piste s'écarte de la rue par la droite afin de contourner l'arrêt de bus par l'arrière, ce qui est très bien.


Mais patatras! C'était une fausse piste! Une vraie comme dans un jeu de piste! La piste cyclable en effet se termine dans la boue.


Petite touche de surréalisme: nos amis farceurs ont mis un piquet, mais pas le panneau de signalisation.


Si le cycliste s'obstine, il se rendra vite compte qu'il est sur une fausse piste: en l'occurrence, un trottoir où la cohabitation avec les piétons est difficile pour tout le monde.


LA FAUSSE VRAIE PISTE
Comme dans un jeu de piste, le cycliste doit retourner sur ses pas jusqu'au croisement de la rue Valenciennoise et du boulevard Kennedy. En fait, la "vraie piste" est un peu plus bas. Elle parcourt le bas du "parc des Ursulines. Rien ne la renseigne. C'est ça le jeu.


Là voici l'entrée de la "vraie piste". Si vous avez une bonne vue, vous verrez un vélo dessiné sur le sol. Par contre, que peut bien vouloir indiquer le panneau à droite de la piste?


Eh oui! Le panneau a été mis à l'envers(!) de telle façon qu'il ne soit visible que de la pelouse! Ne cherchez pas à comprendre. C'est juste pour rire.


En plus, c'est fait exprès. Ce ne sont pas des petits plaisantins qui l'ont retourné. Les cyclistes gonflés (qui sont très musclés) ont essayé de le retourner. Pas moyen!


À l'autre bout de la piste, le panneau a été bêtement mis dans le bon sens, confirmant bien qu'il s'agit d'une piste cyclable qui, selon le code de la route, devrait être exclusivement réservée aux cyclistes. Mais qu'est-ce qui est prévu pour les piétons?


Les cyclistes comprennent vite qu'ils sont sur une fausse "vraie piste", car elle est encombrée de piétons qui ne comprennent pas qu'ils doivent marcher dans l'herbe. C'est normal. Cette piste est une ancienne allée du parc qui a été convertie après de longs travaux d'égouttage. L'ampleur de ces travaux aurait permis que l'on puisse aménager un joli sentier pour les piétons et une piste sans promeneurs pour les cyclistes. Mais c'eût été dérogé au sens de l'humour le plus élémentaire.


Cyclistes et piétons peuvent se consoler en philosophant ensemble sur le sort de la mobilité douce à Mons assis sur un superbe banc… tout en prenant un bon bain de pied.


CE N'EST PAS À MONS QUE L'ON NOUS FERAIT UNE CHOSE PAREILLE!
Comme d'habitude, la blague se termine par un contre-exemple lamentable d'un pays dépourvu du sens de la farce le plus basique. Un petit tour au Québec, où par-dessus le marché, on déneige les pistes cyclables en hiver. Ce n'est pas à Mons…

La piste cyclable du Campus à Québec, bêtement séparée du trottoir et totalement dépourvue de banc à bain de pied. Quelle manque de poésie!
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Bruxelles, ville cyclable ?

Message  joverwimp le Jeu 21 Déc 2017 - 16:05

Dans cette ville, les cyclistes ont la vie dure pour d'autres raisons.
Les automobilistes considèrent une piste cyclable comme un parking gratuit. Par exemple, ne roulez pas sur l'avenue de la Reine, car il faudra s'aventurer parmi le trafic. Surtout le tunnel sous les voies est dangereux: étroit et mal éclairé:



Dans les rues commerçantes les bandes cyclables, voire les trottoirs sont également considérées comme parking. Dernièrement la ville voulait placer des potelets pour sécuriser la piste cyclable à certains endroits de la chaussée de Gand. Les ouvriers on été chassé par les commerçants, les quelques potelets on été retiré la même journée !(28/11/2017), sous la pression des commerçants, a suscité de nombreuses réactions. R&éaction de la police locale: 'nous n'avons pas le temps pour les verbaliser'
Pourtant cela rapporterait gros, l'amende ayant été augmenté il y a un an.

Les cyclistes en ont marre et s'organisent autour de ce dossier, afin de veiller à ce que la sécurité des cyclistes soit bien prise en compte dans les discussions. Une réunion a été organisée avec le collège communal, suivie d'une rencontre avec les différents acteurs au cabinet du ministre régional de la Mobilité. Une nouvelle réunion est programmée pour le mois de janvier.

https://reasonsmycarisparkedhere.wordpress.com
avatar
joverwimp

Messages : 1856
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 73
Localisation : Asse

Revenir en haut Aller en bas

Le père Noël est passé pour les cyclistes montois

Message  velo-ravel.net le Dim 31 Déc 2017 - 13:30

https://www.facebook.com/Cyclistes-gonfl%C3%A9s-%C3%A0-bloc-pour-laction-1283957151716007/

Il semblerait que le Père Noël soit lui aussi un fidèle lecteur de nos blagues. En effet, il a tenu à passer par Mons pour déposer quelques cadeaux à l'intention des cyclistes (avec l'aide de la Ville de Mons).
Voici les surprises qu'il nous a réservées pour les fêtes. La cause de l'humour y perd un peu, mais la sécurité des cyclistes s'en porte quand même mieux, même si cela ne change pas foncièrement la situation.
Nous avons chaque fois présenté la situation AVANT (les blagues 2 et 4 et la blagounette 3,5) et APRES, avec un petit commentaire pour vous situer l'endroit.
Merci au père Noël et à ses petits lutins, qui auront encore beaucoup de travail en 2018. Tout reste à faire, les amis. En attendant, merci et bonne année à tous de la part des cyclistes gonflés à bloc pour l'action en 2018.

AVANT
"Piste cyclable" des étangs d'Hyon
Avant la blague: uniquement un marquage au sol


APRÈS
"Piste cyclable" des étangs d'Hyon
Après la blague: une "signalisation verticale" (disque bleu) a été ajoutée


AVANT
"Piste cyclable des étangs d'Hyon"
Avant la blague


APRES
"Piste cyclable" des étangs d'Hyon
Après la blague
Malheureusement, la configuration de ce genre de pistes amène inévitablement les piétions à y circulier. Même le père Noël ne peut rien y faire. Il faut que la Ville et la Région s'y prennent autrement.




"Piste cyclable" des étangs d'Hyon
Avant la blague


APRES
"Piste cyclable" des étangs d'Hyon
Après la blague



AVANT
"Piste cyclable" du boulevard Kennedy
Avant la blague


APRES
"Piste cyclable" du boulevard Kennedy
Après la blague



AVANT
"Piste cyclable" du parc des Ursulines
Avant la blague


APRES
"Piste cyclable" du parc des Ursulines
Avant la blague
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

La blague de la semaine des petits farceurs (épisode 5, saison 1)

Message  velo-ravel.net le Dim 31 Déc 2017 - 14:39

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1345040382274350&id=1283957151716007

Mons et la Wallonie travaillent au noir pour les cyclistes

La blague de la semaine des petits farceurs (épisode 5, saison 1)

Pour cette cinquième édition, la "blague de la semaine" aborde une nouvelle facette du talent comique de la Ville de Mons et de la Région wallonne: l'humour noir. Noir comme des routes ou des pistes cyclables plongées dans le noir.

Le gag est, si l'on peut dire, d'une simplicité aveuglante: il consiste à placer le long des routes des lampadaires… qui ne fonctionnent pas! Soit parce qu'ils sont défectueux, soit parce qu'ils ne sont pas allumés. Ce qui fait la force de cette farce, c'est d'être un gag de répétition. En effet, sur les 2300 mètres entre L’avenue du Millénaire à Ghlin et le rond-point place du Parc à Mons, nous avons compté pas moins de 40 lampadaires hors service.

Évidemment, un cycliste qui se respecte se doit d'être habillé comme un canari et de clignoter comme un sapin de Noël dans la nuit. Toutefois, l'éclairage public ne lui est pas tout à fait superflu, car il lui permet de détecter les trous, les flaques, les piquets et les bouches d'égout que nos petits farceurs ont également disposés sur lui chemin. Cet éclairage augmente aussi les chances d'être aperçu par les automobilistes.
C'est donc cette fois à une belle partie de cache-cache en clair-obscur que nous convient les Rembandt de la blague cycloroutière.

Avenue du Millénaire: trois lampes hors service
On ne dira jamais assez la beauté d'un lampadaire éteint dans la nuit… surtout à un endroit où le marquage de la piste cyclable a complètement disparu.


Rue du régent: deux lampes hors service
Dommage pour les cyclistes, il y a tant de choses à admirer sur la route.


Chaussée de Ghlin: deux lampes hors service
Le passage pour piétons qui permet de rejoindre Mister Patat n'est plus éclairé. Un attentat contre la frite? Ou contre les métiers de bouche? En effet, le restaurant l'École buissonnière est dans le même cas.


Carrefour Brico Plan-it: 5 lampes hors service.
Du carrefour du Brico jusqu'au-delà de l'entrée de l'autoroute, cinq doubles lampadaires défectueux ont creusé un joli trou noir où les cyclistes peuvent se fondre dans la nuit.


Carrefour du Brico Plan-it: version un seul cache
Il suffit de revenir de jour pour comprendre de quelle manière cet effet si saisissant a été obtenu.


Carrefour du Brico Plan-it: version sans cache
Noir, c'est noir, chantait Johnny. Il n'y a plus d'espoir…?


Carrefour du Brico Plan-it: version demi-cache
Regardez bien: tout n'est pas perdu, mais l'espoir ne tient plus qu'à un fil bleu. Le système D au service de la poésie.


Avenue de l’université: aucun lampadaire
Sous le premier pont en venant de Ghlin (côté rond-point des Baudarts), on n'a jamais installé de lampadaire. L'éclairage indirect, c'est plus intime surtout que le lampadaire du rond-point est en panne aussi.


Avenue de l’université: deux lampadaires défectueux sur trois
En y regardant de plus près, vous verrez au centre de la photo un premier lampadaire éteint. Celui de droite est complètement plongé dans la pénombre… comme les cyclistes


Pont de Ghlin: trois lampadaires décapités
Un peu glauque, mais pour l'ambiance Halloween, c'est parfait.


Pont de Ghlin: trois lampadaires décapités
Pendant que vous admirez les déguisements des poteaux, n'oubliez pas de regarder où vous mettez les roues. Grâce à cette dalle disparue depuis longtemps, vous pourrez vous aussi vous faire une vraie tête d'Halloween en l'écrasant un peu sur le sol.


Rond-point de la porte du Parc: 22 lampes défectueuses sur 24
Voilà la vue (si on peut dire) qui s'offre au cycliste et au piéton qui viennent de Ghlin. On voit mieux le Beffroi que la piste cyclable.


Rond-point de la porte du Parc: 22 lampes défectueuses sur 24
L'explication est toute simple: 22 des 24 spots sont hors service


Rond-point de la porte du Parc: 22 lampes défectueuses sur 24
Pour vous prouver qu'il s'agit bien de lampadaires, voici l'un des deux qui fonctionnent.


Rond-point de la porte du Parc: 22 lampes défectueuses sur 24
La nuit, le cycliste distrait, novice ou étranger à la Ville de Mons, pourrait croire qu'il faut aller tout droit.


Rond-point de la porte du Parc: 22 lampes défectueuses sur 24
Ce n'est qu'en plein jour qu'il comprendra qu'il a évité un schuss final dans les escaliers.

Voici la carte des lampes hors-service
https://goo.gl/nw9J2Y

NOMBRE TOTAL DES LAMPES HORS SERVICE
Réponse : 40
Moyenne: une lampe tous les 57,5 mètres.

CE N’EST PAS À MONS QUE L’ON NOUS FERAIT UNE CHOSE PAREILLE

Comme chaque semaine, voici un exemple (en vidéo cette fois) d'une contrée où l'humour noir n'a malheureusement pas droit de cité. Nous allons pour la première fois en Flandre où les lampes ne s'usent que si l'on s'en sert. Vous allez comprendre en regardant la vidéo.
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mons Ville Cyclable ?!?

Message  eeuwige reiziger le Dim 31 Déc 2017 - 14:40

velo-ravel.net a écrit:Il semblerait que le Père Noël soit lui aussi un fidèle lecteur de nos blagues. En effet, il a tenu à passer par Mons pour déposer quelques cadeaux à l'intention des cyclistes (avec l'aide de la Ville de Mons).
Voici les surprises qu'il nous a réservées pour les fêtes. La cause de l'humour y perd un peu, mais la sécurité des cyclistes s'en porte quand même mieux, même si cela ne change pas foncièrement la situation.
Nous avons chaque fois présenté la situation AVANT (les blagues 2 et 4 et la blagounette 3,5) et APRES, avec un petit commentaire pour vous situer l'endroit.
Merci au père Noël et à ses petits lutins, qui auront encore beaucoup de travail en 2018. Tout reste à faire, les amis. En attendant, merci et bonne année à tous de la part des cyclistes gonflés à bloc pour l'action en 2018.

C'est encore à travailler, mais Rome ne s'est pas faite ne un jour, n'est-ce pas?!

N'est-il pas temps d'introduire un parlement cycliste ("fietsparlement") comme dans un certain nombre de villes flamandes?

eeuwige reiziger

Messages : 2616
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 47
Localisation : Ruiselede

http://www.ligfietser.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mons Ville Cyclable ?!?

Message  joverwimp le Dim 31 Déc 2017 - 16:47

eeuwige reiziger a écrit: C'est encore à travailler, mais Rome ne s'est pas faite ne un jour, n'est-ce pas?!
N'est-il pas temps d'introduire un parlement cycliste ("fietsparlement") comme dans un certain nombre de villes flamandes?

Les cyclistes locaux me semblent déjà actifs. Qui sont-ils, ces 'cyclistes gonflés à bloc pour l'action' ? Le Gracq local ?
Si cela arriverait chez nous, des questions seraient posées au conseil communal. Pas à Mons ??
Quelle est l'attitude d' Ecolo (qui fait partie de la majorité politique?)
J'ai pris la peine d'examiner la déclaration de politique générale 2013-2018 (www.mons.be/ma-ville/vie-politique/declaration-de-politique-generale/programme-legislature-2013-2018.pdf)
p.7: "Nous améliorerons l’éclairage des passages souterrains de la ville, ainsi que dans certaines rues, dans certains quartiers, dans les parkings couverts. "
p.14 De nombreuses actions destinées à favoriser la mobilité ont été entreprises à Mons : qu’il s’agisse des navettes gratuites, de la
construction du rond-point de la Porte du Parc, de la mise en place du système de voitures partagées ou de covoiturage, de la création de pistes cyclables

Déclaration de politique générale 2016-2018 (www.mons.be/ma-ville/vie-politique/declaration-de-politique-generale/2016-05-02-accord-de-majorite-2016-2018-def.pdf)
p.8: La majorité PS-CDH entend, grâce notamment à la réactualisation du Plan communal de mobilité, renforcer la mobilité douce et partagée, avec la poursuite de la création des pistes cyclables sur l’ensemble du territoire

Le plan de Mobilité de 2001 est peu ambitieux envers les cyclistes, a-t-il été mis à jour? (www.mons.be/vivre-a-mons/cadre-de-vie/mobilite/plan-de-mobilite-1)
avatar
joverwimp

Messages : 1856
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 73
Localisation : Asse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mons Ville Cyclable ?!?

Message  velo-ravel.net le Dim 31 Déc 2017 - 17:26

joverwimp a écrit: Qui sont-ils, ces 'cyclistes gonflés à bloc pour l'action' ?

Une poignée de cyclistes comme moi qui en fait partie, qui en ont marre de voir que pas grand chose bouge.
Rien à vous avec le Gracq.
Nous avons déjà interpellé le conseil communal. je mettrais le lien à occasion.

Quant aux plans ils me semblent qu'ils n'ont jamais été mis vraiment en oeuvre.

Non Ecolo est dans l'opposition.
avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mons Ville Cyclable ?!?

Message  joverwimp le Mar 2 Jan 2018 - 12:32

Etonné par l'absence du Gracq, j'ai demandé leur avis. La réponse était rapide:
"Nous agissons au travers d'une commission vélo qui se réunit régulièrement et qui regroupe les autorités (ville, police, etc, ...) ainsi que le GRACQ et PRO VELO.
Nous préparons les élections communales et nous avons rédigé et rendu public un mémorandum qui sera notre ligne de revendication pour les années à venir.
C'est avec plaisir que je vous l'envoie.
Si vous connaissez d'autres Montois, vous pouvez bien entendu le leur envoyer. (Luc, c'est fait)

Voici aussi quelques liens reprenant des reportages concernant nos actions:.

www.telemb.be/les-reportages-mons-la-commission-velo-au-plus-pres-des-problemes-des-cyclistes-_d_21791.html
www.telemb.be/les-reportages-l-invite-du-jour-gregory-vita-responsable-de-la-locale-gracq-de-mons-_d_21835.html
avatar
joverwimp

Messages : 1856
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 73
Localisation : Asse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mons Ville Cyclable ?!?

Message  velo-ravel.net le Mar 2 Jan 2018 - 21:12

Une commission vélo qui se réunit 4 X par an.
Sur les nombreux problèmes que j'ai transmis, un seul a été traité mais toujours par résolu alors que le problème était vraiment simple a résoudre. Bon je ne suis pas membre du Gracq, afin de garder mon indépendance.

J'ai été a la présentation du mémorandum à voir la réponse des partis présents (PS et MR)
Pas grand chose à espérer de ce côté là.

Le Gracq choisit la méthode douce.
Les cyclistes gonflés a bloc une autre politique, celle de montrer l'état des lieux sous forme d'humour.

avatar
velo-ravel.net

Messages : 5979
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Mons (Ghlin)

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mons Ville Cyclable ?!?

Message  joverwimp le Mer 3 Jan 2018 - 9:57

Je peux apprécier les actions humoristiques des 'cyclistes gonflés a bloc'.
Il y a 40 ans, nous avons participé aux actions pareilles organisés par les 'cyclistes verts' en Flandre.
Leur inspirateur était un père jésuite (Luc Versteylen). Lors d'une action, quand on peignait une piste cyclable sur la route, il a été verbalisé par la police. Refusant de payer l'amende, il a été emprisonné ! C'était la période de Noel et la commotion dans la presse était considérable.  
Toutefois les cyclistes verts se réalisaient que le support de la politique était nécessaire. De la part des partis traditionnels: des paroles, mais pas d'actions. Ainsi le parti vert avec le nom humoristique 'AGALEV' (ANders GAan LEVen) voyait le jour  Anvers, fin des années '70; devenu plus tard 'Groen'.
Anvers est devenu la première ville cyclable en Flandre !

Les actions humoristiques sont bonnes, mais une action politique parallèle me semble indispensable.
Les actions des 'cyclistes gonflés a bloc' recoivent-elles un écho dans le conseil communal ? Si oui, qui est leur porte-parole ?
Finalement c'est là qu'on vote les budgets et leur application.

Le memorandum du Gracq  me semble impressionant. Je n'ai jamais vu un texte pareil dans ma commune ni ailleurs.
Ils exigent à juste titre un budget consistant (€ 10 par habitant), sont présent à chaque réunion du conseil communal et font un résumé des décisions (en rapport avec la mobilité) qu'ils envoyent à leurs 500 membres et sympatisants.

Une commission vélo qui se réunit 4 fois par an, ce n'est pas mal. Quelles sont les personnes y présentes, sont-elles compétentes ?
Ils ont fait un tour en ville, n'est-ce pas un bon moyen pour se rendre compte de la réalité?

avatar
joverwimp

Messages : 1856
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 73
Localisation : Asse

Revenir en haut Aller en bas

Blague de la semaine des petits farceurs (6/13, saison 1)

Message  Admin le Mer 24 Jan 2018 - 14:13

L'avenue du Tir à pipes: pour le meilleur ou pour le rire?

Au tir… les cyclistes seront-ils encore la cible de l’incroyable humour des responsables voieries montois?

L’avenue du Tir à Mons constitue une merveilleuse artère, atypique dans la ville : large et rectiligne.
A une extrémité, côté chemin de la Procession, le fameux tir.  


Restauration réussie d’un bâtiment dont la vocation se tourne désormais vers l’enseignement. Là est abrité le centre administratif de l’enseignement provincial. De prestigieuses institutions culturelles jalonnent l’avenue. Tout de suite à droite, vers le Bd Kennedy, le très utile bâtiment de l’IFAPME. En face, du stade Tondreau et toutes ses annexes sportives, tennis, clubs de jeunes... Plus loin, à l’autre extrémité, deux écoles secondaires importantes se font face : les Ursulines et Léo Collard.
Bref, une artère où la jeunesse et la formation sont à l’honneur : écoles, formation, sport ! De quoi imaginer la mise sur pied de parcours pédagogiques exemplaire en matière de sécurité cyclo-routière. Voyons ce qu’une approche ludique nous réserve !
Quand il a aperçu, en 2014, les panneaux annonçant des travaux dans cette avenue, le cycliste s’est mis à espérer que, eu égard aux possibilités offertes sur cet axe, des aménagements allaient offrir ce parcours modèle, susceptible de former la jeunesse aux déplacements exemplaires en matière de sécurité et de civisme.



Chemin de la Procession
Bon, mais c’était sans compter sur le tempérament farceur, désopilant parfois des responsables des voiries montoises. Banalement, classiquement, sans originalité, on aurait évidemment profité de ces travaux pour prévoir, de part et d’autre de la rue, de simples pistes dédiées aux seuls cyclistes, en les balisant correctement, tout simplement. L’avenue est large : des tanks pourraient s’y croiser... on aurait pu aussi, bêtement, aménager la partie droite seulement (ici sur la photo) pour que les vélos y circulent dans les deux sens. Mais nous avons, à Mons, des comiques-routiers !

Bon, ceci dit, une piste cyclable est annoncée, et ça, c’est déjà, dans le contexte montois, un sérieux événement en soi I Que se passe-t-il, nos responsables auraient une peu perdu leur humour ?
On va voir que non, ouf, au contraire, tout au long de l’excursion que nous vous invitons à suivre, vont se multiplier les traits d’humour, les imprévus, les cocasseries. Mais où commence-t-elle, cette fameuse piste ? On voit tout de suite ce que veulent les concepteurs facétieux : amener le cycliste devant un choix. C’est ici, où là qu’on peut s’y engager ? On le sait, à vélo, une hésitation peut amener une chute. Et ça, c’est comique, un cycliste tombe sans même qu’on ne tire une balle I


Peindre un vélo bien visible sur le sol, là aussi, c’est trop banal. Et puis, l’automobiliste attentif au trafic, ne réalisera pas qu’une piste est réservée aux deux roues. Et, peut-être, sans le savoir, va-t-il s’y arrêter ? Ça ferait rire le policier attentif : pan I La contravention I




Bref, en fonction de la situation, le cycliste aura le choix, ici ou là... ou encore... ailleurs, si les deux accès, dépourvus de signalisation au sol, sont occupés par des
voitures...


Comme ici, par exemple. Sur la photo 6, devant le stade Tondreau... En fait, peut-on en vouloir à cet automobiliste ? Rien ne lui indique que les vélos doivent passer ici. Ceci, dit, selon les concepteurs des lieux, rien n’empêche le cycliste d’éviter l’obstacle en contournant l’arbre, passer derrière la voiture et rejoindre la pseudo-piste, à nouveau accessible. Ici en tout cas !
Comique, non ? Bon, redevenons objectifs, pour louer la recherche d’économies de nos responsables politiques : les pochoirs avec les dessins de vélos, s’il fallait les multiplier... vous imaginez le budget ?


Revenons quelques mètres en arrière : devant le superbe bâtiment de la FAPME, la piste anonyme continue, large, bien entretenue. Là... chapeau ! Quelle banalité ! Mais c’est pour mieux préparer les farces suivantes ! L’humour se niche parfois là où on ne l’attend pas : attendez donc la suite !
Notez aussi que les automobilistes, parfois, ont de l’intuition. Respecter ainsi un passage protégé qui ne l’est pas, là aussi on fait dans l’original !


Nous voici devant l’IFAPME. Du grand parking, entrent et sortent régulièrement les profs et les élèves, dont l’attention est attirée par les voitures qui passent sur la route au-delà de ce trottoir¬pseudo-piste : si les piétons, marchant au pas, sont repérables, ce n’est évidemment pas le cas des vélos, gonflés à bloc ou pas ! D’où la question : c’est pour jouer au tir... à pipes ? Ou bien, là aussi, on n’a plus de sous pour quelques traits à peindre sur le sol ? Ou alors, ou alors.., un nouveau jeu-devinette : c’est quand que les cyclistes gonflés réussiront à faire changer ça ?


La dame au couffin s’avance toujours dans un chemin dont le revêtement, maintenant s’effrite.., on approche de la Taverne 44 ..,


Photo 10. Elle vient de passer plusieurs obstacles : des piquets. Invisibles le soir, ils sont en embuscade pour les cyclistes qui devront peut-être, en outre, contourner les poubelles, qui, ici, pour une fois, sont bien rangées.., mais en sera-t-il de même ce soir, demain ? (voir photo 11)


Effectivement, la seconde poubelle empiète sur le trottoir-piste. Et se rapproche parfois plus dangereusement encore du piquet.


. Le temps n’a pas effacé un logo qu’on n’espérait plus. Notez qu’il est quand même un peu camouflé. Faut faire gaffe non ? On est dans l’avenue du Tir...

Au loin, le piquet suivant nous attend. A quoi peut-il bien servir ?

À rien, c’est sûr ! Si certain que ça ?
À moins que ce ne soit encore un tour des « responsables » de la voirie ?
Un second vélo peint au sol ? C’est si rare qu’il faudra le revoir, sur la photo 14 !

Étrange… en juin 2017, le panneau montre bien qu’il s’agit d’une piste cyclable qui s’amorce … et les
dessins, certes fort pâles, invitent le cycliste à emprunter cette voie à contre-sens par rapport aux
automobiles…





Allez, on continue ! Enfin, pour celles et ceux qui ont réussi à dépasser le guet-apens des tireurs
embusqués.


... quelle préscience chez nos désopilants responsables-voiries ! Laisser ainsi un beau trou qui ne demande qu’à se remplir à nos si fréquentes draches nationales... ... et prévoir qu’un automobiliste va risquer la contravention, tout simplement par complaisance, pour informer de la sorte le
distrait sur son cycle qu’il doit, ici aussi contourner l’obstacle. Remarquez la précision : juste à cet endroit, la bordure est
affaissée pour que la roue reconnaissante s’y glisse ! Pas de voiture folle en contre-attaque ?

Petit-à-petit, on avance. Pas de tirailleur embusqué ? On continue.
Les écoles sont toutes proches. Le panneau nous en informe : 30km/h maximum. Ralentir, pour nous, n’est pas difficile : les chicanes nombreuses sont là pour que les cyclistes, même gonflés à bloc, respectent le code de la route !

À notre gauche, les Ursulines. À notre droite, Léo Collard.  

Entre les deux, la voiture attend l’étudiant.e. Le cycliste, aujourd’hui, a beaucoup plus de chance : parfois, des dizaines de voitures stationnent en partie sur la piste, parfois sur toute la largeur. Alors, il peut montrer ses capacités de slalomeur : le tireur embusqué ne risque pas de l’atteindre, alors que s’il roulait tranquillement sur une voie dégagée, une volée de plombs dégonflerait le cycliste, visible comme le nez au milieu de la figure... se croyant gonflé à bloc. Petit prétentieux
va !



Encore un petit effort ! Si on réussit à dépasser les voitures rangées sur la piste, qu’on parvient à se glisser entre les trous d’obus...
... on arrivera au boulevard Kennedy.


À droite (1), on rejoindra la pseudo-piste du boulevard, évoquée dans un reportage précédent, toujours aussi désopilant.
À gauche (2), on rejoint l’autre pseudo¬piste, en traversant l’avenue du Tir.


Pour revenir vers le beau local provincial, rappelez-vous, en haut de la rue .. on fait demi-tour sur la même piste. C’est étroit ? C’est ça le jeu ! On devra se croiser sans
tomber, sinon on perd des vies. C’est comme dans les jeux virtuels. On aurait pu traverser et remonter sur le côté droit de l’avenue : oui ! Mais ! Fallait que les concepteurs soient bêtement conventionnels, qu’ils aient profité de la largeur exceptionnelle de cette voierie pour y faire coexister piétons, vélos, voitures en l’aménageant correctement pour chacun. Mais ça,

c’est pour ces ennuyeux des régions du Nord, qui font semblant d’aimer les cyclistes,
mais qui n’ont aucun humour, alors qu’à Mons, on les fait mourir.., de rire ! Ici, on reste sur la chaussée, et si on est serré de trop près par les voitures, on peut prendre un bon bain de pieds.
Récapitulation :
À Mons, peut se passer des conseils de la Faculté Universitaire de Pédagogie : nos responsables voieries prônent, en matière d’éducation, la pédagogie à contresens, en se basant sur de mauvais exemples. Et des jeunes à former tout près d’ici, on n’en manque pas : les écoles, le stade de foot, le tennis. Avec, en tête d’avenue, le centre administratif de l’enseignement provincial : des projets pédagogiques de proximité !
Un petit quiz pour terminer :
Pourrez-vous replacer ces photos aux endroits de la voirie que nous venons de parcourir :


Remarque importante : si les incivilités doivent être sanctionnées sans hésitation (surtout quand elles lèsent les plus faibles, les piétons, les cyclistes), dans les contre-exemples présents dans ce reportage, force est de reconnaître que le balisage de cette pseudo-piste-piétonne-cyclable est à ce point défaillant que, dans la plupart des cas, les contrevenants n’avaient certainement pas le sentiment de transgresser le code de la route !
avatar
Admin
Rang monochrome + gras

Messages : 546
Date d'inscription : 15/07/2009
Localisation : Belgique, Mons, Ghlin

http://www.velo-ravel.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mons Ville Cyclable ?!?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum